poèmes des jours fériés et des autres

Publié le par gem de modestine

poèmes des jours fériés et des autres

Serrer les poings N'empêche pas l'eau des lilas Et la main sur les yeux le parfum des élans Je suis perdu je suis dedans Où que j'aille Quelque chose en moi reste vaste et profond Et si l'amour n'était que ce que dit et fait l'homme La vie ne serait qu'un tour Pour en trouver le centre En suivre les détours Suivre et sentir D'un trait le repos l'aurore la grâce Je suis dedans Si la vie gagne au début La vie gagne à la fin Ouvrons la main.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gem florac 09/05/2016 15:11

Oui, ouvrons la main...et la vie gagnera...
Céline D

gem langogne 09/05/2016 13:57

très jolie prose à laquelle j'adhère totalement, photo à l'appui, merci Stéphane. de Sylvie
On a aimé ce petit texte du lundi, sous notre grisaille langognaise. Récréation... Denise, Murielle et Patrick.